News Actu - Actualité et info continu : Rugby
Jeudi 17 Octobre 2019



Les secrets les plus inavouables de l’Angleterre enfin révélés

Source: Sports.fr
Publié le : 17/10/2019 à 16:10

Parce qu’il les a côtoyés sous le maillot de Leicester, le Wallaby Matt Toomua connaît la plupart des cadres de l’équipe d’Angleterre, opposée à l’Australie samedi, à Oïta (9h15), en quart de finale de la Coupe du monde. Un espion aux révélations plutôt savoureuses.



Même le patron de World Rugby est fan des Japonais !

Source: Sports.fr
Publié le : 17/10/2019 à 15:20
Il n'y a pas que le Japon qui s'enflamme pour ces Brave Blossoms, une équipe nationale de rugby qui a su non seulement se montrer à la hauteur de son statut de pays hôte de la première Coupe du monde organisée en Asie, mais a réussi aussi à se hisser pour la première fois en quarts de finale de la compétition, en dominant notamment en phase de poules l'Ecosse et l'Irlande. Au point de ne faire rire personne parmi ses concurrents, à commencer par les Springboks que Michael Leitch et ses coéquipiers défieront dimanche, à Tokyo (12h15), dans une ambiance qui s'annonce déjà indescriptible, tant tout un pays a succombé depuis trois semaines à la Japan-mania.   Même Bill Beaumont, le président de World Rugby, est sous le charme et ne peut s'empêcher d'entamer son supposé devoir de réserve : "Si j'étais le trésorier (de la fédération de rugby) de n’importe quel pays, j'aurais envie d’organiser à domicile des matches contre cette équipe du Japon, parce que cela attirerait beaucoup de spectateurs désireux de voir jouer une équipe séduisante et au style incroyable, dont le jeu repose sur la vitesse et la précision", a souligné le patron anglais de l'instance internationale. 


Irlande: Schmidt ne change pas une équipe qui gagne face aux Blacks

Source: Sports.fr
Publié le : 17/10/2019 à 14:20
On a dit cette équipe d'Irlande en fin de course et plus vraiment à même d'assumer ce statut parmi les favoris de la Coupe du monde au Japon. La défaite concédée contre le pays hôte a eu tendance à confirmer cette impression.  Mais il demeure une réalité à l'heure où le XV du Trèfle s'apprête à défier l'ogre néo-zélandais au stade des quarts de finale ce samedi, à Tokyo (12h15) : les All Blacks ont concédé 2 défaites en 2 ans face aux Irlandais (40-29 en 2016 et 16-9 en 2018). Un bilan qui a de quoi motiver les hommes de Joe Schmidt et inciter le sélectionneur irlandais à maintenir sa confiance à ses cadres. D'où les titularisations de l'inamovible arrière Rob Kearney et du vice-capitaine Peter O'Mahony aux dépens respectivement de Jordan Larmour et Tadgh Beirne, qui n'ont pourtant pas démériter lors de la phase de poules. Une stabilité qui vaudra à la charnière Johnny Sexton-Conor Murray, alignée pour la 56e fois, de devenir à cette occasion la 2e paire la plus capée de l'histoire derrière la doublette australienne Larkham-Gregan (79 fois). Au final, 12 des 15 titulaires l'étaient déjà lors de la dernière victoire sur les Blacks en novembre dernier ; pour rappel, l'Irlande a perdu ses six premiers quarts de finale de Coupe du monde.       Le XV irlandais : R. Kearney - Earls, Ringrose, Henshaw, Stockdale - (o) Sexton, (m) Murray - Van der Flier, Stander, O'Mahony - Ja. Ryan, Henderson - Furlong, Best (Cap.), Healy. Remplaçants : N. Scannell, Kilcoyne, Porter, Beirne, Ruddock, L. McGrath, Carbery, Larmour.


UBB: Cazeaux et le capitaine Diaby prolongent 

Source: Sports.fr
Publié le : 17/10/2019 à 13:25
Les sourires sont de rigueur en ce début de saison dans les rangs d'une Union Bordeaux-Bègles que seul le leader lyonnais est en mesure de tenir à distance dans le Top 14, après notamment une dernière victoire retentissante des hommes de Christophe Urios face à Clermont le week-end dernier, à Chaban-Delmas (42-15). Une euphorie propice aux prolongations des cadres que sont le 2e ligne Cyril Cazeaux et le 3e ligne, porteur du brassard de capitaine, Mahamadou Diaby.  Cazeaux, débarqué au club en 2015, a depuis confirmé son potentiel d'ancien Espoir pour cumuler 99 matches chez les pros ;fort d'un nouveau contrat portant jusqu'en 2023, le déplacement samedi, à Brive (18h), pourrait lui permettre de devenir centurion avec l'UBB. Mahamadou Diaby n'en est pas là avec 52 apparitions à son actif, mais son leadership lui vaut à la fois de prendre le relais de Jefferson Poirot en cette période de Coupe du monde, mais aussi donc de lier son avenir avec Bordeaux pour 4 saisons supplémentaires, soit jusqu'en 2024. "On ne signe pas des contrats de quatre ans tous les jours, donc je suis plus qu'heureux. Le club récompense mon travail de la meilleure des manières en me proposant d'accompagner le projet de Christophe et de le faire grandir. C'est top", a commenté l'intéressé sur le site du club.


www.my-meteo.com France